(27 janvier) Appel a la solidarite : une famille rom fait face a la deportation vers la Hongrie mercredi

January 27, 2015

0121 city romaAppel à la solidarité : une famille rom fait face à la déportation vers la Hongrie dans cinq jours

Anasztazia Szilagyi, son mari Dezso Nemeth, et leurs deux enfants Mark (21 ans) et Mercedesz (10 ans) doivent être déportés vers la Hongrie le mercredi 28 janvier.

–> Support à la Cour pour la famille Nemeth

Mardi le 27 janvier 2015 à 14h

Cour fédérale du Canada, 30 rue McGill, Montréal (métro Square-Victoria)

–> Écrivez ou appelez le Ministre fédéral de l’Immigration Chris Alexander et le Ministre fédéral de la Sécurité publique Steve Blaney et demandez-leur d’arrêter la déportation de la famille Nemeth et de leur donner un statut ici au Canada. Voir les détails plus bas.

La famille Nemeth est venue au Canada en 2011, fuyant le racisme et la violence envers les Roms en Hongrie. Leur demande d’asile a été rejetée par Anna Brychcy, une commissaire sans expérience en droit ou en immigration nominée par Jason Kenney en 2009. Selon le Toronto Star, Brychcy a rejeté plus de 93% des cas qu’elle a entendus en 2010.

En refusant de donner l’asile à la famille Nemeth, Brychcy a déclaré que l’État hongrois protège les droits des Roms. C’est clairement faux : de nombreux groupes de défense des droits humains et des agences de l’ONU ont rapporté la violence et la discrimination systémique auxquelles les Roms font face en Hongrie, et le rôle actif que certains représentants de l’État ont joué en incitant au racisme.

Le fait que la Hongrie ne protège pas ses citoyens et ses citoyennes roms a été reconnu par un autre commissaire au Statut de réfugié, qui a entendu et accepté la demande d’asile du fils adulte et de la fille des Nemeth, un an après que la demande de leurs parents ait été rejetée.

Puisque le Ministre Kenney a placé la Hongrie sur sa liste des “pays sûrs”, Anasztazia, Dezso, Mark et Marcedesz se sont vus refuser le droit de faire appel de la décision de Brychcy et ne sont pas éligibles à l’évaluation des risques avant renvoi avant 2016, bien après leur date de déportation.

La famille Nemeth n’a donc plus aucun recours prévus par la loi en matière d’immigration. Faute d’une intervention par le Ministre Alexander ou le Ministre Blaney, leur seul espoir est que la Cour empêche le gouvernement de les déporter. Mardi, leur avocat va demander à la Cour Fédérale d’arrêter leur déportation jusqu’à ce qu’ils puissent avoir accès à l’évaluation des risques avant renvoi, sur la base de nouvelles preuves qui n’étaient pas disponibles au moment où leur demande d’asile a été traitée.

Joignez-vous à nous en supportant la famille Nemeth et en vous opposant au racisme contre les Roms et les déportations en venant à la Cour et/ou en contactant les Ministres fédéraux.

*****

MISE EN CONTEXTE: http://www.solidarityacrossborders.org/fr/anti-roma-discrimination-in-hungary

DÉCLARATION D’ ANASTASZIA: http://www.solidarityacrossborders.org/fr/statement-by-anasztazia

HISTORIQUE: http://www.solidarityacrossborders.org/fr/espanol-summary-of-the-nemeth-familys-struggle

COUVERTURE MÉDIATIQUE: http://www.solidarityacrossborders.org/fr/media-nemeth

*****

ÉLÉMENTS À SOULIGNER POUR APPELER OU ÉCRIRE AUX MINISTRES

Dans vos lettres ou vos appels, demandez aux Ministres d’arrêter la déportation et de donner à la famille un statut au Canada. Soulignez que :

–La famille a été refuse par une commissaire au statut de réfugié qui est connue pour refuser les demandes d’asiles (par exemple, en 2010 elle a refusé plus de 93% des demandes qu’elle a entendues) et qu’elle leur a refusé l’asile parce que, selon elle, l’État hongrois protège les droits de ses citoyens roms.

–Une autre partie de la famille a été acceptée un an plus tard pour un commissaire différent qui a trouvé, au contraire, que la Hongrie n’était pas capable de protéger les droits de ses citoyens roms.

–La famille Nemeth s’est vu refusé un examen des risques avant renvoi parce que le gouvernement a classé la Hongrie comme un « pays sûrs »

–La famille Nemeth a fait face à de la discrimination et à de la violence à cause de leurs origines roms et elle craint qu’elle y fera face à nouveau si elle est déporté

–La déportation va briser la famille en deux, séparant Aastaszia et Dezso de leurs deux enfants les plus âgés et de leurs petits-enfants.

Alexander: Email: Minister@cic.gc.ca et Chris.Alexander@parl.gc.ca ou Fax: 613-996-1289 et 905-426-9564

Tél 613-995-8042 ou 905-426-6808

Blaney: Email: steven.blaney@parl.gc.ca et blanes1b@parl.gc.ca ou Fax: 418-830-0504

Tél 418-830-0500 ou 613-992-7434

Comments are closed.