(3 février) Rock ‘n’ Roma contre les déportations: Une spectacle bénéfice

January 26, 2014

Lundi, le 3 février 2014
Les portes ouvrent à 20h
Casa del popolo, 4873 boul. Saint-Laurent

*Achetez vos billets à l’avance ou à la porte*

Avec:

Shukar Roma, qui signifie « le superbe gitan », est le nouveau projet de deux grands musiciens Rom réunis à Montréal : Sergiu Popa et Dan Armeanca. Sergiu, le plus jeune des deux artistes, est un virtuose de l’accordéon, issu d’une dynastie musicale dans son pays d’origine, la Moldavie. Installé au Québec depuis 2002, il s’abreuve d’influences diverses à travers ses nombreuses collaborations musicales et il s’est mérité plusieurs prix prestigieux. Dan Armeanca est reconnu comme étant l’un des fondateurs du mouvement « manele » contemporain, un style de musique rom (tzigane) très rythmé, né en Roumanie dans les années 80-90, et qui s’est propagé à travers l’Europe. Ses compositions sont devenues des incontourables dans le repertoire de tout musicien rom. Il interprète ses chansons à la manière que seul un maître « lautari » peut le faire. La chimie entre ces deux musiciens de générations différentes est réellement « Shukar » ! www.popmontreal.com/artists/shukar-roma/

Boris Bartula des Gitans de Sarajevo. Né à Sarajevo et diplômé de l’Académie de musique classique de Sarajevo, Boris Bartula a enseigné la musique pendant plusieurs années en Yougoslavie. Il est le chanteur principal, le pianiste et l’accordéoniste du groupe. Il signe tous les arrangements et les musiques originales.
www.lesgitansdesarajevo.com

Marijan Zivkovic’s Band est un groupe rom qui a joué de la musique rom traditionnelle, depuis quatre ans, lors de plusieurs événements en Croatie. Motivés par la violence et la discrimination contre et les Roms en Europe, certains membres du groupe se sont réunis pour jouer à Montréal, en attendant leur statut.

DJ Touski. Fondateur et DJ résident des légendaires soirées Balkan Beat qui enflamment Montréal, au moins une fois par mois, depuis déjà plus de deux ans. Il a participé à plusieurs évènements culturels dont le Festival Pop Montréal et Coup de Coeur Francophone, il a aussi joué avec certains des plus gros noms de la scène Balkan Beat européenne : Mahala Raî Banda, Slavic Soul Party, Max Pashm, Dunkelbunt et Al Lindrum. www.balkangypsyparty.com/touski

++ Tirage de prix fabuleux

Prix d’entrée : entre $10 et 20 (personne ne sera refusé)

Joignez-vous à nous pour appuyer les nombreuses familles roms de Montréal qui luttent présentement contre leur déportation du Canada.

Les mouvements néo-nazi en Europe ciblent ouvertement les Roms, avec la complicité des États. Les milices de droite ont marché en uniforme à travers plusieurs voisinages Roms : des maisons ont reçu des bombes incendiaires et des enfants et des adultes ont été tuéEs. Les autorités ont effectué de violentes expulsions forcées. Cette violence manifeste s’appuie sur des siècles de racisme contre les Roms en Europe et une exclusion économique et sociale condamne les communautés roms à la pauvreté.

Plusieurs Roms ont choisi de quitter complètement la région, à la recherche d’une vie meilleure pour eux et leurs enfants au Canada. Mais, d’un geste qui nous rappelle l’attitude « none is too many » (aucun c’est trop) qui a fermé la porte aux réfugiéEs juifs et juives fuyant les mouvements nazis d’Europe au XXe siècle, le Canada a tourné le dos à ces familles. L’ex-ministre de l’immigration Jason Kenney a déclaré que les Roms étaient des « faux réfugiés ». Évoquant des stéréotypes négatifs, il a utilisé les Roms comme boucs-émissaires pour amasser des appuis pour son plan de démantèlement du système de protection des réfugiéEs du Canada en faveur d’une immigration basée sur le marché. En Hongrie, il a lancé une campagne publicitaire pour décourager les Roms de venir au Canada − déclenchant une nouvelle vague de racisme contre les Roms dans ce pays.

Les bénéfices serviront a appuyer les luttes de plusieurs familles Roms de Montréal pour rester au Canada.

Organisé par
Romanipe : www.romanipe.wordpress.com
Solidarité sans frontières : www.solidaritesansfrontieres.org

Comments are closed.