Manifestation contre le racisme et la xénophobie: ici & ailleurs

mars 9, 2019

march 24
Dimanche, 24 mars 2019 at 14h–17h
métro St-Laurent

https://www.facebook.com/events/422492248291780/
https://www.manifcontreleracisme.org/
Organisé par: Contre la haine et le racisme

Cet événement fut organisé et aura lieu à Tio’tia:ke (« Montreal »), un territoire Kanien’kehá:ka non-cédé.

Le 12 novembre 2017 et le 7 octobre 2018, deux grandes manifestations antiracistes ont attiré des milliers de personnes dans les rues de Tio’tia:ke (« Montréal ») afin de dénoncer le racisme qui devient de plus en plus normalisé au sein de notre société, et à la fois de dénoncer le discours xénophobe, islamophobe, misogyne, homophobe et transphobe de notre gouvernement et des groupes d’extrême-droite québécoises. Voilà pourquoi il faut reprendre la mobilisation massive, en commençant par une troisième grande manifestation populaire dans le cadre de la journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale. Cette manifestation vise à démontrer la solidarité avec les mouvements antiracistes et antifascistes au niveau mondial et à alimenter une résistance populaire contre les actions racistes, islamophobes et xénophobes.

Le contexte est d’autant plus urgent étant donné les intentions et annonces récentes du gouvernement de la CAQ, qui semble déterminé à interdire les signes religieux dans les services publics, ciblant particulièrement les enseignantes musulmanes portant le voile et qui travaillent dans le système scolaire public. Nous revendiquons l’autonomie et le droit des femmes de s’habiller comme elles veulent sans devoir se justifier auprès de quiconque! Ce n’est pas à l’État d’imposer des restrictions aux femmes quant à leurs choix vestimentaires. C’est l’État qui doit être laïc, et non les individu-e-s!

Parallèlement, le gouvernement Legault a annoncé que son administration souhaitait annuler plus de 18 000 dossiers de demandes de résidence permanente en cours (projet de loi 9) afin d’adopter un système « plus sélectif ». Ce projet de loi affecte en fait plus de 54 000 personnes. Nous dénonçons catégoriquement ces mesures! Nous les dénonçons d’autant plus fortement que pendant que le gouvernement québécois bouleverse les vies de milliers de personnes établies ici-même, Legault se pavane à Paris dans l’espoir d’attirer des Français-e-s qui sauront, selon lui, mieux répondre aux besoins de l’économie.

Par son projet de loi, le gouvernement passe sous silence le fait que l’immigration vers le Québec et le Canada est le résultat de plusieurs siècles de colonialisme et d’impérialisme, de logiques destructrices encore à l’œuvre aujourd’hui et qui mettent les États face à leurs responsabilités! Blâmer l’immigration pour les maux de la société est non seulement un geste hypocrite, mais aussi un acte xénophobe qui doit être fermement dénoncé! Non à la xénophobie, oui à l’immigration! Racistes, dehors! Réfugié-e-s, bienvenues! Nous réclamons un statut pour tou-te-s!

Une situation dramatique requiert une réponse urgente et ferme! Cet appel à une manifestation le 24 mars s’inscrit dans un contexte d’actions de résistance continues contre la montée du racisme, de la xénophobie, de l’islamophobie, de l’antisémitisme, de l’extrême droite et de l’oppression sous toutes ses formes. Nous marchons non seulement contre les politiques xénophobes du gouvernement québécois, mais aussi contre les conditions qui ont directement contribué à la situation actuelle : un climat de banalisation et de normalisation de la rhétorique raciste et ultranationaliste d’extrême droite pour le plus grand bénéfice du capitalisme néocolonial dans lequel nous vivons.

Tou.te.s ensemble le 24 mars! Contre le racisme et la xénophobie! Pour l’immigration, l’égalité et la dignité!

*** ÉNONCÉ CONCERNANT LA NATURE NON-PARTISANE DE L’ÉVÉNEMENT ***

Tout comme la Grande manifestation contre le racisme du 7 octobre 2018, la Manifestation contre le racisme et la xénophobie: ici et ailleurs du 24 mars 2019 se veut un événement non-partisan. Nos revendications, ainsi que la nature même des luttes antiraciste et antifasciste, ne se limitent ni à un gouvernement ou parti en particulier, ni au système politique parlementaire/électoral en général. Comme nous l’avons précisé dès la planification de notre événement initial en 2017, nous croyons que tous les partis politiques bénéficient et sont complices de la normalisation du discours xénophobe, anti-musulman et raciste au sein du discours politique populaire. Aucun parti participant au système électoral n’est exempt de cette critique.

Alors qu’il s’agit d’une manifestation de masse, et que les politicien.nes et membres de partis politiques sont donc les bienvenu.es à participer à la manifestation en tant qu’individus, nous vous demandons de ne pas afficher de bannières de parti durant cet événement. De plus, nous vous demandons de ne pas parler aux médias durant la manif – référez plutôt tous médias aux portes-parole de la manifestation, qui seront près du camion de son jusqu’au départ de la marche. Il y aura également un point de presse, dont l’heure et le lieu seront annoncés à l’avance.

Merci de votre collaboration avec cette demande.

– Le comité d’organisation

Comments are closed.