(10 mai) Pique-Nique : Fête des mères contre les frontières

mai 4, 2015

affichepicnic websiteLevée de fonds pour la Campagne Ramenons Daniel !

https://www.facebook.com/events/102494350082374/

Dimanche 10 mai 2015, 13h

Parc Jarry (Métro Castelnau), près du kiosque

***En cas de pluie : 8065 Lajeunesse (corner of Jarry, at métro Jarry)***

Besoins alimentaires spéciaux ou d’accessibilité ? Nous contacter : solidaritesansfrontieres@gmail.com

*Bouffe délicieuse

*Ateliers artistiques pour la Marche contre les déportations le 31 mai (31 mai au Métro Saint-Michel à 14h), fabrication de cerfs-volants et sérigraphie (apportez vos T-shirts)

*Activités pour les enfants (maquillages et plus)

*Du fun, des jeux et de la solidarité !

A l’occasion de la fête des mères, le Comité Ramenons Daniel organise un pique-nique pour célébrer la mère de Daniel et d’autres mères courageuses qui ont traversé les frontières et défié les frontières pour leurs enfants. Une levée de fonds est aussi organisée pour couvrir les coûts des démarches que la mère doit faire pour obtenir un statut au Canada qui permettrait le retour de son fils à Montréal.

Apportez un poème, un témoignage ou une activité artistique à partager pour célébrer le courage et la force des mères contre la violence des frontières !

Contexte

La mère de Daniel est venue au Canada pour se construire une vie meilleure et pour ses enfants, en particulier pour son fils Daniel qui souffre d’un handicap (surdité d’une oreille). Quand la demande de réfugié de la famille a été refusée, sa mère a pris la décision difficile de demeurer au Canada sans papiers pour protéger ses enfants, rejoignant ainsi le demi-million de personnes sans-papiers vivant au Canada. Pendant six années, dans ces conditions difficiles, elle a soutenu ses enfants pour leur bâtir un avenir à Montréal. Mais, le jour de la fête de son fils, elle a appris une terrible nouvelle : son fils a été arrêté dans une école qui est suspectée d’avoir dénoncé l’adolescent sans papiers. Il a été remis à la police des frontières et, après une semaine de détention, a été déporté, seul, au Mexique, sans même avoir eu la chance de dire au revoir à sa mère. Elle est restée à Montréal avec le reste de la famille et a lancé une campagne publique pour que Daniel puisse revenir et que la famille obtienne un statut.

Pour plus d’informations :

www.solidarityacrossborders.org/fr/category/bringdanielhome

Au plaisir de célébrer avec vous la mère de Daniel et toutes les mères qui s’opposent courageusement à la violence d’État et aux frontières ! Solidarité !

Mettons fin à la violence des déportations !

Personne n’est illégal ! Accès pour toutes et tous !

Comments are closed.