28 nov. Rassemblement et manif en solidarité avec les caravanes de migrant-e-s

novembre 23, 2018

46503819_1917479028306748_3855109168251797504_nmercredi le 28 novembre 2018 @ 8h30
Consulat Hondurien, 1255 boul Robert-Bourassa [University], Montréal, QC H3B 3V8 (métro McGill)

https://www.facebook.com/events/2014536155333614/

** SVP veuillez partager cet appel à vos réseaux. Au cours de la manif, nous passerons par différents lieux qui sont à l’origine d’une grande partie des violences qui obligent les gens à quitter leurs pays, et exposerons la responsabilité du Canada et des compagnies canadiennes dans l’exil des migrant-e-s des caravanes. Joignez-vous à nous! Amenez vos pancartes! **

Le 12 octobre dernier, un groupe de plus de 1400 migrant-e-s, majoritairement d’origine hondurienne et composé de nombreuses familles, a entrepris un long chemin à pied vers la frontière entre les États-Unis et le Mexique. Ce départ forcé de milliers de personnes est motivé par la nécessité d’échapper à une situation de violence généralisée, de pauvreté endémique et de répression gouvernementale qui ne cesse de s’intensifier depuis le coup d’État de 2009, soutenu par les gouvernements états-unien et canadien. Au moins 1700 personnes ont déjà atteint Tijuana, ville frontalière avec le sud de la Californie. [Suivre le progrès de la caravane ici :https://cis.org/Migrant-Caravan-Map]

Au cours de cette longue et périlleuse route, illes ont déjà fait face à la réponse répressive des États guatémaltèque et mexicain qui agissent sous la pression des États-Unis. Les circonstances dans lesquelles s’effectue leur traversée sont extrêmement violentes. Au moins quatre personnes sont décédées et deux autobus contenant 80 migrant-e- ont disparu, dont 65 enfants, il y a de cela quelques jours seulement. De plus, le président Trump a envoyé un contingent de 5200 soldats à la frontière au sud du Texas pour empêcher les caravanes d’entrer aux États-Unis.

Nous appelons donc à une manif en solidarité avec les caravanes mercredi le 28 novembre à 8h30, afin de :
– Envoyer un message de solidarité avec les caravanes et tou.tes les migrant.es;
– Exposer la responsabilité de l’État canadien et des compagnies canadiennes installées au Honduras et en Amérique latine, qui participent à piller ces pays et obligent les gens à s’exiler;
– Inciter nos communautés et nos allié.e.s à ne plus permettre à l’État canadien de fermer ses frontières lorsque les individus et familles essaient de fuir les situations difficiles qu’il aide à créer;
– Réclamer l’ouverture des frontières!

Liberté de circulation pour tou-te-s!

Organisé par le Comité pour les droits humains en Amérique Latine (CDHAL), la Communauté hondurienne au Québec, Projet accompagnement Québec-Guatemala (PAQG), Projet accompagnement solidarité Colombie (PASC), Solidarité sans frontières et Bouffe contre le fascisme.

Comments are closed.