Mise à jour: Adolescent déporté ce matin

octobre 1, 2014


ARRÊTEZ LA DÉPORTATION D’UN ÉTUDIANT MONTRÉALAIS
Un adolescent montréalais fréquentant l’école secondaire sera déporté seul et séparé de sa famille jeudi matin.

+++++++

Mise à jour (16 octobre 2014, 11h45):
L’adolescent a finalement été déporté ce matin dans le vol de 10h d’Aeromexico AM681. Nous continuons notre lutte contre les déportations et pour Un Statut pour tous et toutes! Merci à tous ceux et celles qui sont venu en support au jeune et à famille.

+++++++

-> MANIFESTATION À L’AÉROPORT INTERNATIONAL DE MONTRÉAL
Jeudi le 16 octobre à 7h30

Rencontre aux départs internationaux au kiosque Aeromexico; ligne pour le vol AM681
(SVP lire la suite pour plus de détails incluant le transport à l’aéroport)

-> APPELEZ OU ÉCRIVEZ AEROMEXICO, la compagnie qui déportera un étudiant adolescent de la région de Montréal, leur adresses courriel sont les servicioaclientes@aeromexico.com.mx ou customerrelations@aeromexico.com et leur numéro sans frais est: 1-800-237-6639. Choisissez votre langue, écoutez les options enregistrées et sélectionnez « 1 » pour mentionner que le vol AM681 (départ de Montréal le jeudi 16 octobre à 10h) ne devrait pas permettre qu’un adolescent mineur soit déporté seul, sans sa mère. Aeromexico ne devrait être complice d’aucune déportation.

-> SE LEVER: Encouragez les passagers du vol AM681 d’Aeromexico ce jeudi 16 octobre à se lever avant le décollage pour demander au capitaine de ne pas se conformer à déporter un adolescent. En se levant, le vol ne pourra pas quitter et l’adolescent sera débarqué du vol en question avant que l’avion puisse décoller à l’heure prévue. SVP partagez cet appel à toute personne qui pourrait être dans le vol.

(SVP lire la suite pour plus de détails ou consultez: www.solidarityacrossborders.org/fr/thursday-stop-the-deportation-of-a-montreal-area-student-protest-at-montreal-airport)

—–

MISE EN CONTEXTE

Un étudiant montréalais ayant vécu ici pendant plus de 6 ans* sera déporté au Mexique jeudi matin prochain.

L’élève, un adolescent immigrant sans-papiers, a été arrêté par la police et mis entre les mains d’agents de l’Agence des Services Frontaliers du Canada (ASFC) mercredi passé dans l’après-midi (8 octobre 2014).

Le jour de son anniversaire, l’étudiant est allé visiter ses amis à la fin des cours dans son ex-école secondaire. En conséquence des actions des agents de sécurité de l’école, la police fut appelée à venir à l’école. L’étudiant ne faisait que discuter avec ses camarades de classes, étant entré dans l’école alors qu’il avait commencé à pleuvoir.

L’étudiant dont l’identité est maintenue confidentielle en raison de son âge, fut menotté devant tous les étudiants à l’intérieur de l’école secondaire et détenu dans un poste de police de Montréal avant d’être transféré aux agents frontaliers. Ces derniers ont questionné le jeune sans la présence d’un avocat.

S’il est déporté, le jeune sera séparé de sa mère et de sa famille à Montréal. De plus, la demande de résidence permanente pour des raisons d’ordres humanitaires de la famille est présentement sous l’étude du gouvernement fédéral et fait référence au fait que l’adolescent qui doit être déporté ce jeudi est malentendant et à des besoins spéciaux. Ils méritent tous de rester au Canada, en sécurité, jusqu’à ce que la décision de leur demande humanitaire soit rendue. L’argent publique ne devrait pas être dépensée pour déporter un adolescent.

La mère de l’étudiant a déclaré : « Mon fils, un mineur, a été arrêté devant ses amis, dans l’école où il était supposé être en sécurité. La police et les agents frontaliers n’ont pas respecté ses droits humains en tant que jeune. Je suis dévastée par la possibilité d’être séparée de mon fils, qui avec ma famille et moi-même a construit sa vie à Montréal ».

Solidarité sans frontières dénonce sans équivoque l’arrestation, la détention et la déportation à venir de l’étudiant, incluant les actions de l’ASFC et de la police de Montréal.

Nous dénonçons également le Ministère de l’éducation du Québec et les Commissions scolaires de la région de Montréal. Ceux-ci ont été mis au courant du problème de l’accès à l’éducation des enfants sans-statut au Québec par le travail du Collectif Éducation Sans Frontières, mais ils ont refusé de garantir que ces enfants puissent aller à l’école sans la peur d’être dénoncés aux autorités migratoires. Il est clair qu’à cause de certaines actions de la part des autorités scolaires, un jeune adolescent qui a étudié à Montréal pendant 6 ans* fait maintenant face à la séparation d’avec sa famille et sa communauté.

Nous faisons aussi un appel à l’action pour arrêter sa déportation. Nous encourageons tous ceux et celles consternés par cette déportation d’un adolescent de la région de Montréal à prendre action.

SVP lire ci-dessous pour savoir ce que vous pouvez faire.

(*Solidarité sans frontières désire corriger une information: l’adolescent qui sera déporté sous peu ainsi que sa famille vivent à Montréal depuis 2008 et non 2006.  Nous avons corrigez cette information dans tous nos communiqués et voulons informer les médias et le public de cette correction.*) 



CONTEXTEL’étudiant adolescent, dont la date de déportation est prévue ce jeudi, fait partie des dizaines de milliers de familles et individus vivant dans la région de Montréal sans-statut. Nous réitérons notre demande d’un statut pour toutes et tous, et la régularisation des personnes sans-papiers dans nos communautés. (Mise en contexte: Principes pour un Programme de Régularisation au Canadawww.solidarityacrossborders.org/fr/principles-for-a-regularization-program-in-canada).Nous souhaitons également bâtir une Cité sans frontières garantissant l’accès sans crainte aux services essentiels, tels l’éducation et les soins de santé pour les migrants sans-papiers. (Mise en contexte: Déclaration pour une Cité sans frontièreswww.solidarityacrossborders.org/fr/francais-declaration-pour-une-cite-sans-frontieres).Il y a plusieurs centaines, voire des milliers d’enfants en âge scolaire qui n’ont pas accès à l’école gratuite (primaire et secondaire) au Québec. Le Québec est une exception honteuse en comparaison de villes comme Toronto, ou de pays comme les États-Unis et la France où les enfants sans papiers ont accès à l’école primaire et secondaire sans frais et en toute confidentialité.L’arrestation d’un adolescent sans-papiers dans une école de la région de Montréal est choquante et révèle l’inaction du Ministère de l’Éducation du Québec et des commissions scolaires sur cette question. Le Collectif Éducation Sans Frontières a déjà lancé plusieurs appels à l’action au Ministère de l’Éducation du Québec et aux commissions scolaires de la région de Montréal dans le but de corriger la situation honteuse du Québec concernant la scolarisation des jeunes sans-papiers. (Mise en contexte: Demandes faites au gouvernementhttp://collectifeducation.org/les-changements-necessaire-au-niveau-provincialDemandes faites aux commissions scolaireshttp://collectifeducation.org/ce-que-peuvent-faire-les-commissions-scolaires/).CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE

i) PIQUETAGE À L’AÉROPORT DE MONTRÉAL: JEUDI À 7H30AM

Si vous vivez dans la région de Montréal, nous vous encourageons à vous mobiliser à l’Aéroport International Pierre Elliot-Trudeau ce jeudi le 16 octobre à 7h30am. Nous nous rassemblerons dans la zone des départs internationaux où les lignes se forment au comptoir d’Aeromexico, dans le but de manifester contre la déportation prévue de ce jeune montréalais.

Si vous pouvez vous joindre à nous à l’aéroport, svp confirmez par courriel: solidaritesansfrontieres@gmail.com

Vous pouvez prendre l’autobus 747 jusqu’à l’aéroport (si vous avez une passe de bus mensuelle ou une passe de journée, il n’y a pas de coûts additionnels). Les horaires du bus se trouvent ici: www.stm.info/sites/default/files/planibus/fr/747.pdf.

Nous tentons d’organiser le voyage en groupes par le transport public et, si possible, par voiture. Si vous souhaitez organiser votre transport avec nous ou que vous pouvez amener des gens dans votre voiture, contactez nous à: solidaritesansfrontieres@gmail.com

ii) APPELEZ AEROMEXICO

Appelez Aeromexico, la compagnie qui déportera un étudiant adolescent de la région de Montréal, leur numéro sans frais est: 1-800-237-6639. Choisissez votre langue, écoutez les options enregistrées et sélectionnez « 1 » pour mentionner que le vol AM681 (départ de Montréal le jeudi 16 octobre à 10am) ne devrait pas permettre qu’un adolescent mineur soit déporté seul, sans sa mère. Aeromexico ne devrait être complice d’aucune déportation.

iii) ENCOURAGEZ LES PASSAGERS À SE LEVER

Encouragez les passagers du vol AM681 d’Aeromexico ce jeudi 16 octobre à se lever avant le décollage pour demander au capitaine de ne pas se conformer à déporter un adolescent. En se levant, le vol ne pourra pas quitter et l’adolescent sera débarqué du vol en question avant que l’avion puisse décoller à l’heure prévue. SVP partagez cet appel à toute personne qui pourrait être dans le vol.

iv) ÉCRIVEZ ET APPELEZ LES MINISTÈRES FÉDÉRAUX DE L’IMMIGRATION ET DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE

Contactez le Ministre de l’Immigration Chris Alexander et le Ministre de la Sécurité Publique Steven Blaney pour les presser d’annuler l’ordre de déportation, du moins jusqu’à ce que la demande humanitaire du jeune soit convenablement étudiée.

Information du Ministre de l’Immigration Chris Alexander:
Ottawa: Téléphone: 613-995-8042 ; Fax: 613-996-1289
Toronto: Téléphone: 905-426-6808 ; Fax: 905-426-9564
Courriels: Chris.Alexander@parl.gc.ca ET Minister@cic.gc.ca

Information du Ministre de la Sécurité Publique, responsable de l’agence des Services Frontaliers du Canada (ASFC), Steven Blaney:
Ottawa: Téléphone: (613) 944-4875; Sans Frais: 1 (800) 830-3118
Québec: Téléphone: 418-830-0500 ; Sans Frais: 1-877-630-0500 ; Fax: 418-830-0504
Courriels: Steven.Blaney@parl.gc.ca ET ministerpublicsafety@ps-sp.gc.ca

v) ÉCRIVEZ ET APPELEZ LES MINISTÈRES DE L’ÉDUCATION ET DE L’IMMIGRATION DU QUÉBEC

Contactez le Ministre de l’Éducation, Yves Bolduc et la Ministre et de l’Immigration, Kathleen Weil et demandez-leur d’intervenir sur le cas. Aussi, dénoncez le refus de Québec d’assurer que tous les élèves, y compris les enfants et adolescents sans-papiers, puissent accéder à l’école primaire et secondaire gratuitement et en toute confidentialité.

Information du Ministre de l’Éducation Yves Bolduc:
Montréal: Téléphone: 514 873-4792; Fax: 514 873-1082
Québec: Téléphone : 418 682-8167; Fax: 418 682-0794
Courriel: ministre@mels.gouv.qc.ca

Information de la Ministre de l’Immigration, Kathleen Weil:
Montréal: Téléphone: 514-873-9940; Fax: 514-864-2899
Québec: Téléphone: 418-644-2128; Fax: 418-528-0829
Courriel: cabinet@midi.gouv.qc.ca

vi) DONNEZ

Nous encourageons tout don pour aider à supporter ce jeune adolescent et sa famille dans leur lutte contre la déportation. Vous pouvez donner par chèque ou par paypal:

Par chèque:
SVP assurez-vous de faire le chèque à l’ordre de « Solidarité Sans Frontières » et écrivez « Famille Kent » sur la ligne memo. Vous pouvez envoyer votre chèque par la poste à l’adresse suivante (ou vous présenter en personne à la même adresse et laisser le chèque dans la boîte aux lettres).
Solidarité sans frontières
1500 de Maisonneuve West, #204
Montréal, QC
H3G 1N1

Par Paypal:
Visitez: www.solidarityacrossborders.org/fr/donate
Lorsque vous donnez, indiquez clairement que votre don est destiné à la « Famille Kent » et envoyé un courriel pour confirmer votre don à: solidaritesansfrontieres@gmail.com.

Si vous pouvez agir sur l’un de ces points, SVP tenez-nous informés par courriel: solidaritesansfrontieres@gmail.com

 

 

Comments are closed.