ANNULÉ. Refuges et prisons : la violence et la solidarité sur le «chemin migrant»

March 12, 2020

Cet événement a été annulé.
* Le communiqué de PBI annulant leur tournée et sur l’impact du virus sur les migrant.es se trouve ici (en anglais).
* L’avis à la communauté de Ssf se trouve ici.

dans le cadre du Printemps contre la prison

mercredi le 18 mars
au CEDA, 2515 rue Delisle, salle 115 * (métro Lionel Groulx)
Souper léger à 18h
Table ronde et discussion à 19h

facebook: https://www.facebook.com/events/517627182470294/

traduction chuchotée : an / fr / sp. accessibilité : il y a une courte volée d’escalier (environ 8 marches) pour entrer la salle 115. garde d’enfants : aucune gardien n’est disponible, mais les enfants sont les bienvenu.e.s et des jouets / materiaux d’art seront disponibles. à propos du virus : voir ci-dessous à *

Des milliers de personnes, de toutes les régions du monde, empruntent le « chemin migrant » chaque année : marcher, faire du pouce, nager du Brésil au Mexique pour traverser « La Ligne » au Nord. En cours de route, ils font face à la violence des forces de l’État – et Radio Canada vient de révéler que cette violence reçoit le soutien concret du Canada – et des passeurs, souvent avec une collaboration entre les deux. Mais, ils rencontrent également la solidarité et le soutien des membres de la communauté. Ceuzes qui arrivent au Canada peuvent se retrouver détenu.e.s pendant des semaines ou des mois dans la prison pour migrant.es de Laval, sans savoir s’illes seront libéré.es ou expulsé.es. Plusieurs survivant.es du voyage sont actuellement incarcéré.es à Laval.

Table ronde avec :

Javier Martínez Hernández, coordinateur juridique du Refuge pour les migrant.es Saltillo. La Casa del Migrante Saltillo, située près de la frontière américano-mexicaine, fournit chaque année un soutien humanitaire, des soins médicaux et psychologiques et une assistance juridique à plus de 12 000 migrant.es transitant par le Mexique.

Lena Weber, PBI-Mexique. The Peace Brigades International-Mexico accompagne les défenseurs des droits humains de 16 organisations travaillant sur les disparitions forcées, l’impunité, les droits des femmes, les droits des autochtones et la protection de l’environnement. Ils ont un projet avec la Casa del Migrante Saltillo.

Eloy et Mary, Solidarité sans frontières. Solidarité sans frontières lutte contre la détention et la déportation et pour le statut pour tous et toutes et pour une cité sans frontières. Ssf s’est opposé à l’accord sur les tiers pays sûrs depuis sa mise en œuvre et a demandé que la frontière canadienne avec les États-Unis soit ouverte en réponse aux migrants entrant au Canada en provenance des États-Unis en plus grand nombre. Depuis un investissement de plusieurs millions de dollars pour « moderniser » le système de détention des migrants au Canada, Ssf a rejoint la lutte pour arrêter la construction d’une nouvelle prison pour migrant.es à Laval.

* À propos du virus:
– Des conseils pour vous protéger et protéger les autres : www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public
– Appel à la solidarité et à l’entraide ! Rappelons que de nombreux membres de notre communauté sont, entre autres, vulnérables en raison de l’isolement, du manque d’accès aux soins de santé et des choix limités en raison du statut d’immigration.

Comments are closed.