Coupures au PFSI : Un site web lance la campagne « Nous ne coopèrerons pas! » Appel à l’action et compte-rendu d’une « action d’expression collective » !

juillet 3, 2012

:::::: COMPTE-RENDU ET APPEL À L’ACTION! :::::::

Entre collègues ou entre voisins, venez participer à la campagne en visitant le http://collectifjusticesante-campagne.tumblr.com !

Sous le thème « Nous ne coopérerons pas! »,  le Collectif Justice Santé invite les travailleuses et travailleurs de la santé à travers le pays à continuer de se mobiliser et à s’engager ouvertement à ne pas respecter les coupures imposées par le gouvernement fédéral au Programme Fédéral de Santé Intérimaire (PFSI), devenues effectives le 30 juin dernier.

Nous encourageons également toute personne opposée aux coupures au Programme Fédéral de Santé Intérimaire (PFSI) et à la “Loi pour l’exclusion des réfugiés” (connue en tant que projet de loi C-31 et ”officiellement” appelée Loi visant à protéger le système d’immigration du Canada) à afficher une photo avec un message exprimant votre opposition à ces mesures sur le site web de la campagne.

À Montréal, plus tôt aujourd’hui, nous avons installé un « comptoir d’expression collective » dans le quartier Côte-des-Neiges, où plusieurs dizaines de personnes, habitantEs du quartier, médecins, infirmièrEs, psychologues, étudiantEs, militantEs dans le secteur communautaire, ont joint leurs voix aux migrantEs dont la santé et la dignité sont attaqués par ces mesures abjectes en prenant une photo dans le Parc Kent portant une affiche exprimant leur engagement à ne pas respecter les coupures au PFSI et leur opposition à la Loi d’Exclusion des Réfugiés. Visitez: http://collectifjusticesante-campagne.tumblr.com pour voir les photos.

Nous sommes déterminéEs à ne pas respecter ces coupures inhumaines et draconiennes, qui s’attaquent à la santé et à la dignité de personnes migrantes déjà marginalisées. Déjà, une mobilisation sans précédents a eu lieu afin de préparer la journée nationale d’action pour s’opposer aux coupures du PFSI le 18 juin, avec l’implication de plus d’une douzaine de villes. Ceci est un appel à POURSUIVRE la mobilisation des travailleurs et travailleuses de la santé et de la population en général, afin de rejeter ces coupures.


:::: COMMENT PARTICIPER ::::

Vous pouvez joindre votre voix à cette campagne en affichant votre photo sur le site: http://collectifjusticesante-campagne.tumblr.com

Pour les travailleurs/travailleuses en santé, nous vous encourageons à prendre une photo avec des messages exprimant clairement votre engagement à continuer à offrir des soins aux migrantEs, malgré les coupures au Programme Fédéral de Santé Intérimaire. S’il vous plaît inclure votre nom et votre ville, ainsi que le domaine de la santé dans lequel vous travaillez (par exemple: soins infirmiers, sage-femme, médecin, acupuncteur, etc.).

Nous comprenons que pour bien des raisons, certaines personnes ne sont pas en mesure d’afficher une photo d’elles-mêmes malgré leur opposition à ces mesures. Si c’est votre cas, nous vous encourageons à porter un masque, à prendre une photo de vous de dos ou de couvrir votre visage avec une affiche.


:::::: CONTEXTE :::::::

Les coupures au PFSI, étroitement liées à la récente Loi pour protéger le système d’immigration du Canada, rebaptisée Loi pour l’exclusion des réfugiés, privent une partie importante des demandeurs d’asile de tout soin de santé, incluant les services médicaux et hospitaliers et les médicaments, à moins que la personne ne présente un problème de santé constituant une “menace à la sécurité ou à la santé publique”. Seuls les demandeurs d’asile provenant de certains pays auront droit à certains soins « urgents et essentiels » uniquement.

Le Ministre d’Immigration Jason Kenney affirme que ces coupures sont introduites pour des raisons financières et par souci “d’équité” avec le reste de la population. En plus d’être incohérent, l’argument financier n’est qu’un prétexte à des mesures idéologiques qui dépeignent les migrants comme des intrus et des menaces, sans aucun égard pour la justice et la dignité humaine. Une véritable équité équivaudrait à des soins de santé de qualité offerts à l’ensemble de la population, dans un contexte d’égalité économique et sociale. La seule menace à la santé et à la sécurité publiques, ce sont les politiques régressives et dangereuses du gouvernement conservateur, pas les migrants.

Le Programme Fédéral de Santé Intérimaire, déjà critiqué pour sa nature restrictive, couvrait les services essentiels et urgents (incluant les médicaments jugés essentiels et certains soins préventifs) pour les revendicateurs du statut de réfugié. Avant les coupures les plus récentes au programme, des dizaines de milliers de personnes ne bénéficiaient déjà d’aucune couverture médicale au Canada pour des raisons liées à leur statut d’immigration. Après les coupures imposées par Citoyenneté et Immigration Canada, ce sont des centaines de milliers de personnes de plus qui se retrouveront dans une situation de précarité encore plus accrue.

La Loi sur l’exclusion des réfugiés, de pair avec les coupures au PFSI, auront pour effet de créer un système qui discrimine davantage les réfugiés selon leur nationalité et qui augmentera  de façon dramatique le nombre de personnes forcées de vivre dans la clandestinité et n’ayant pas accès aux services essentiels. Elle augmentera le nombre de familles séparées, les déportations et les détentions. Il est fondamental de continuer de se mobiliser contre ces mesures inhumaines et racistes.

::::::::::: QUI SOMMES-NOUS :::::::::::

Le Collectif Justice Santé est un regroupement de militantEs qui travaillent dans le domaine de la santé et qui s’est formé en juillet 2012 à Montréal. Nous réclamons l’accès aux soins de santé et la justice pour tou-te-s.


Contact: justice.sante@gmail.com
Twitter: @JusticeSante

Comments are closed.