RASSEMBLEMENT ET MANIFESTATION: ON LÂCHE TOUJOURS PAS: TOUS LES ENFANTS DOIVENT AVOIR ACCÈS À L’ÉCOLE GRATUITE AU QUÉBEC

mai 21, 2013

ON LÂCHE TOUJOURS PAS: TOUS LES ENFANTS DOIVENT AVOIR ACCÈS À L’ÉCOLE GRATUITE AU QUÉBEC …
RASSEMBLEMENT ET MANIFESTATION

LE MERCREDI 22 MAI, 18h30 à 21h30
*** NOTE: La Commission Scolaire de Montréal a changé le lieu de l’audience au dernier minute! L’audience est maintenant à 3737 Sherbrooke est (métro Joliette ou métro Pie-IX) ***

 

Manifestation familiale; les enfants sont les bienvenu.e.s
Pour toute question en terme d’accessibilité, contactez-nous.
Amenez vos pancartes et tout ce qui peut faire du bruit !
Appel à tous ceux et celles qui pensent que tous les enfants devraient accéder à l’école primaire et secondaire, incluant les enfants sans-papiers : venez démontrer votre appui au principe d’une éducation pour tous et toutes lors de ce rassemblement.
Ce rassemblement aura lieu durant l’audience mensuelle de la Commission scolaire de Montréal. Nous organisons de plus en plus de manifestations et d’actions jusqu’à ce que les commissions scolaires ainsi que le gouvernement du Québec changent la politique concernant les enfants sans-statut. Merci de vous joindre à nous que ce soit pour 30 minutes ou 3 heures, pour exiger l’éducation pour tous et toutes!
——-

MISE À JOUR (13 mai 2013) : À deux reprises au cours de l’hiver et une fois encore avec l’arrivée du printemps, le Collectif éducation sans frontières et ses alliés ont assisté aux conseils des commissaires de la Commission scolaire de Montréal qui se réunit tous les mois. Nos revendications ont été les mêmes à chacune de ces trois audiences. Invariablement, nous avons demandé que l’accès à l’école gratuite soit effectif pour tous les enfants, y compris ceux qui n’ont pas de statut. Et comme les commissaires font la sourde oreille, nous avons varié les formes, jamais le fond.

Lors de la première audience, nous avons porté à la connaissance officielle des commissaires de la plus grande commission scolaire de Montréal le problème de la non-scolarisation de plusieurs milliers d’enfants résidant sur son territoire. Dès la seconde audience, puisque nous travaillons visiblement plus vite que les commissaires sur cette question urgente, nous avons présenté des propositions claires et simples pour permettre à tous les enfants résidant à Montréal d’accéder à l’école gratuitement, indépendamment de leur statut migratoire ou de celui de leurs parents et tuteurs. Cette seconde intervention se voulait être une réponse au discours devenu refrain des commissaires qui se disent “sensibles au fait que tous les enfants devraient avoir le droit d’aller à l’école”, tout en soutenant qu’ils et elles ne peuvent rien faire.
À l’occasion de notre troisième intervention à l’audience des commissaires, la présidence a cru bon de nous refuser la possibilité d’une audience. Nous sommes malgré tout venus et intervenus, lors de la période de questions du public. Cette fois, nos revendications ont été entendues par plus d’une quarantaine d’élèves invités à jouer les “commissaires d’un jour” par la CSDM. A notre grand regret, ces élèves n’ont pas eu droit à la parole dans ce qui nous apparait de plus en plus comme un simulacre de “démocratie scolaire”. Il était cependant clair, à nos yeux comme à ceux du public alors présent, que nombre de ces “commissaires d’un jour” se sont exprimés gestuellement en faveur de nos revendications. Prise dans ses contradictions internes, la présidence a peiné à justifier une fois de plus son inaction. Et tant qu’elle continuera à chercher justification là où nous demandons de l’action, nous serons là. Cette situation ne durera pas en silence une année de plus.
Joignez-vous à nous pour ouvrir les écoles à ces milliers d’enfants discriminés! Merci de diffuser cet appel. On vous attend nombreuses et nombreux !
——
CONTEXTE: 
À l’heure actuelle, les enfants qui n’ont pas de statut légal d’immigration au Canada ou qui sont nés au Canada de parents sans statut, ne peuvent s’inscrire dans les écoles primaires et secondaire du Québec, alors qu’en Ontario, en Californie et au Texas notamment, les enfants sans-statut peuvent accéder à ces écoles avec plus de flexibilité compte tenu d’une juridiction à cet égard.

Dans les derniers mois, les groupes pour la justice des personnes migrantes entrent en contact avec plusieurs familles sans-statut dont les enfants n’ont pu s’inscrire dans les écoles de Montréal.Les Commissions scolaires du Québec, particulièrement à Montréal où habitent la majorité des familles sans-statut, ont le pouvoir discrétionnaire de permettent à ces enfants d’accéder à ces écoles. Ainsi, nous exigeons que toutes les Commissions scolaires de l’île de Montréal utilisent ce pouvoir administratif pour faire tomber toute forme de barrières dans l’accès à l’école de ces enfants. Nous exigeons aussi que le gouvernement du Québec, détenant la responsabilité de l’éducation pour tous et toutes, change les exigences légales d’accès à l’éducation.

Ce rassemblement s’inscrit dans la lutte du Collectif éducation sans frontières, faisant partie de la campagne Cité sans frontières de Solidarité sans frontières.

DOCUMENTATION:
-> Téléjournal (Radio-Canada): Des élèves de l’ombre (13 mai 2013):
http://bit.ly/17xQIR7

-> « Plan d’action » pour la Commission scolaire de Montréal (27 mars 2013):
http://www.solidarityacrossborders.org/fr/action-plan-for-the-commission-scolaire-de-montreal


-> Déclaration collective : L’ÉDUCATION POUR TOUS ET TOUTES !

http://www.solidarityacrossborders.org/fr/francais-declaration-education-pour-toutes-et-tous

-> Le Collectif éducation sans frontières a produit un feuillet d’information sur la situation des enfants sans-papiers. Le brochure est disponsible ici:
http://www.solidarityacrossborders.org/wp-content/uploads/bulletin-ESF.pdf

-> La Presse: Québec pressé de régler ce problème «administratif» (26 mars 2013):
http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201303/26/01-4634743-quebec-presse-de-regler-ce-probleme-administratif.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4634739_article_POS1-> La Presse:  Éducation: portes closes pour les enfants sans papiers (26 mars 2013):
http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201303/26/01-4634739-education-portes-closes-pour-les-enfants-sans-papiers.php-> Le Devoir : La CSDM est invitée à ouvrir ses écoles aux enfants sans-papiers (21 février 2013):
http://www.ledevoir.com/societe/education/371477/la-csdm-est-invitee-a-ouvrir-ses-ecoles-aux-enfants-sans-papiers-> Lettre ouverte à Pauline Marois, Marie Malavoy et Diane de Courcy (30 janvier 2013)
http://www.solidarityacrossborders.org/wp-content/uploads/LettreOuverteMaroisMalavoyDeCourcy2.pdf-> Communiqué de presse: Le Collectif éducation sans frontières somme le gouvernement d’agir rapidement (30 janvier 2013)
http://www.solidarityacrossborders.org/fr/communique-de-presse-le-collectif-education-sans-frontieres-somme-le-gouvernement-d%E2%80%99agir-rapidement-> Reportage de CUTV : Pas de papiers, pas d’éducation: Une situation alarmante au Québec (5 octobre 2012)
http://cutvmontreal.ca/videos/2270-> La Presse : La rentrée scolaire? Pas pour tous les enfants (18 septembre)
http://www.solidarityacrossborders.org/en/la-presse-la-rentree-scolaire-pas-pour-tous-les-enfants-> Communiqué de presse : Le nouveau gouvernement fait sa rentrée, plusieurs centaines d’enfants la manquent (17 septembre 2012)
http://www.solidarityacrossborders.org/fr/francais-communique-de-presse-le-nouveau-gouvernement-fait-sa-rentree-plusieurs-centaines-d%E2%80%99enfants-la-manquent-> Le Collectif éducation sans frontières a contacté tous les commissaires des commissions scolaires de l’île de Montréal, pour sensibiliser à la situation des enfants sans-papiers qui n’ont pas accès à l’école. Nous avons inclus une lettre à l’un des commissaires ici: http://www.solidarityacrossborders.org/wp-content/uploads/CSDM-Daniel-Duranleau-.pdf

Comments are closed.