La famille Awan

juillet 29, 2013

Info mise-à-jour: soutienfamilleawan.org

 

Regardez les autres postes sur la famille Awan ici.

 

(Juillet 2013) La demande de Mme. Khurshid Begum Awan, residente de Côte-des-Neiges, a été récemment refusée par la Cour Fédérale et elle est maintenant sans aucun recours légal pour la protéger d’une déportation.La semaine dernière, elle a failli être arrêtée par des agents de l’ASFC à l’Hôpital Général de Montréal, deux semaines après avoir subi une crise cardiaque. Mme Awan a évité d’être renvoyée du Canada à cause de la quantité importante de médecins qui ont attesté que sa santé serait indûment compromise par un renvoi. Toutefois, la déportation demeure imminente et sa santé demeure dans un mauvais état.

La famille Awan est arrivée en 2011, où elle avait été la cible d’extrémistes et de groupes criminels associés au Sipah E Sahaba, un groupe anti-chiite interdit au Pakistan.  Sa fille, Tahira, est venue et fut acceptée comme réfugiée en 2000, à l’âge de 17, quand elle a dû quitter son fils de un ans et ses deux parents, pour s’enfuir de son mari, qui par la suite a continué d’harceler et de brutaliser ses parents. 
—–

* Articles médias
– (Toronto Star) Border officials slammed for arresting woman in hospital emergency:
www.thestar.com/news/canada/2013/07/26/border_officials_slammed_for_arresting_woman_in_hospital_emergency_room.html
– (Journal de Montreal) Une réfugiée arrêtée sur son lit d’hôpital:
www.journaldemontreal.com/2013/07/26/une-refugiee-arretee-sur-son-lit-dhopital
– (Journal Metro) Critiques contre l’Agence des services frontaliers:
http://journalmetro.com/actualites/montreal/349053/critiques-contre-lagence-des-services-frontaliers/
– (Montreal Gazette) Woman Faces Deportation Despite Heart Condition:
www.montrealgazette.com/health/Woman+faces+deportation+despite+heart+condition/8714187/story.html
– (CBC) Sick Pakistani Refugee in Montreal Fears Deportation:
www.cbc.ca/news/canada/montreal/story/2013/07/25/montreal-lahore-pakistan-deportation-fear.html
– (CJAD) Pakistani woman facing deportation after heart attack:
www.cjad.com/CJADLocalNews/entry.aspx?BlogEntryID=10571623
—–
* Comment aider

Afin de soutenir Mme. Awan, vous pouvez :

i)    ECRIRE à Chris Alexander (Ministre de la Citoyenneté et de l’immigration) et à Steven Blaney (Ministre de la Sécurité Publique, responsable de l’Agence des Services Frontaliers du Canada) d’accorder à Mme Awan la résidence permanente et d’arrêter toutes les procédures de renvoi prises contre elle. Merci d’ajouter Solidarité Sans Frontières en copie conforme (cc) à votre courriel.

– Chris Alexander : Minister@cic.gc.ca
– Steven Blaney: steven.blaney@parl.gc.ca ou visiter https://www.publicsafety.gc.ca/abt/min-eng.aspx
– Thomas Mulcair: thomas.mulcair.a3@parl.gc.ca (député de Mme. Khurshid Begum Awan)
– Solidarité Sans Frontières: solidaritesansfrontieres@gmail.com

Si possible, vous pouvez également TELEPHONER au Ministre de l’Immigration Chris Alexander à Ottawa au: 613 954-1064

** Mardi 30 juillet, 18h, Une soirée d’écriture de lettres à Café l’Artère (7000 ave. du Parc) **
facebook:: https://www.facebook.com/events/589301304442518/

ii)    Nous vous encourageons à largement diffuser le lien www.solidarityacrossborders.org/fr/support-work/mme-awan afin d’aider Mme. Awan dans son combat. Encouragez vos ami-e-s et contacts à soutenir Mme Awan en écrivant et en téléphonant aux politiques.
—–

 

* Modèle de lettre:L’Honorable Chris Alexander (minister@cic.gc.ca)
Ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration
Chambre des Communes
Ottawa, ON, K1A 0A6CC : Thomas Mulcair (thomas.mulcair.a3@parl.gc.ca)
Député pour Outremont
3333 Queen Mary, suite 310, H3V 1A2
Montréal, 29 juillet 2013
Re : M Muhammad Khalil Awan et Mme Khurshid Begum AwanMonsieur le Ministre,Je m’appelle __(votre nom)__ et je suis __(votre organisation; le cas échéant)__.  Nous  nous opposons à la déportation par votre gouvernement d’une membre de la famille Awan.Nous écrivons en appui à M Muhammad Khalil Awan et Mme Khurshid Begum Awan, vivant à Montréal avec leur fille Tahira Malik et leur petit-fils Ali. Ils sont arrivés en 2011 de Lahore, au Pakistan, où ils étaient la cible d’extrémistes et de bandes criminelles reliées au Sipah E Sahaba, un groupe anti-chiite, interdit au Pakistan.Nous sommes grandement concerné.e.s par le fait que M Awan a été déporté en avril 2013. Depuis sa déportation, il vit en clandestinité à l’extérieur de la ville de Lahore et est déjà la cible de menaces. M et Mme Awan sont tous les deux des personnes plutôt âgées avec de sérieux problèmes de santé, ce qui n’a pas été pris  suffisamment en considération dans l’analyse de leur cas. Pas plus tard que la semaine dernière, Mme Awan a dû à nouveau être hospitalisée suite à une crise cardiaque. Malgré plusieurs affidavits de médecins estimant qu’elle ne devait pas être renvoyée, l’ASFC s’est présenté à l’urgence pour détenir et ensuite déporter Mme Awan. Grâce à la pression du public et l’avis de son médecin, on lui a accordé un sursis de six semaines étant donné qu’elle ne peut pas prendre un avion, mais la déportation demeure imminente et sa santé demeure continue d’en être affectée.Il est aussi très préoccupant d’observer que durant l’audience du couple sur leur statut de réfugiés, malgré son insistance, Mme Awan n’a pas été autorisée à témoigner supposément en raison d’une attaque de panique qu’elle avait eu le mois précédent. La peur et la violence vécues par plusieurs communautés minoritaires au Pakistan nécessitent une attention particulière, encore plus pour les femmes, et chaque demandeur d’asile a le droit d’être entendu. Les communautés chiites vivent un réel danger au Pakistan actuellement et le Canada doit agir afin de protéger les membres de ces communautés présents au pays.Nous vous demandons, Monsieur le Ministre, d’intervenir afin de garantir à Mme Awan le statut de résidente permanente et de mettre fin à toutes démarches de déportation la concernant. Nous vous demandons aussi de laisser M Awan rejoindre sa femme, sa fille ainsi que son petit-fils, sain et sauf à Montréal le plus rapidement possible.

Bien à vous,

___(votre nom ou signature)_____

Comments are closed.