Appel à l’action : Une gardienne testée positive pour la COVID-19 au Centre de surveillance de l’immigration Laval

avril 8, 2020

Sous la pression des médias, d’abord Garda puis l’ASFC ont confirmé à contrecœur qu’une gardienne de sécurité a été testée positive pour la COVID-19. L’employée de Garda a apparemment été placée en quarantaine, ainsi que les autres gardiens et gardiennes sur son quart de travail. 

 

VOIR CE QUE POUVEZ-VOUS FAIRE CI-DESSOUS

 

Mise en contexte

 

Dans les dernières semaines, les hommes détenus au Centre de surveillance de l’immigration de Laval ont lancé une pétition et se sont ensuite engagés dans une grève de la faim de huit jours pour attirer l’attention sur le manque de mesures pour les protéger du virus. Leurs appels à une libération immédiate de l’ensemble des détenu-e-s ont été accueillis avec un appui public massif d’un océan à l’autre, mais n’ont pas reçu de réponse officielle du ministre Bill Blair. 

 

Aujourd’hui, une quinzaine d’entre eux sont encore à Laval; des douzaines d’autres migrants et migrantes sont détenu-e-s dans des prisons provinciales et des centres de détention à travers le Canada. L’ASFC continue d’ignorer la sécurité des détenu-e-s et l’urgence de la situation, en utilisant plutôt des audiences de révision des motifs de détention à un rythme légèrement accéléré, mais parfaitement inadéquat. Les déportations ont été suspendues, mais il n’y a pas eu de suspension officielle des nouvelles arrestations.

 

Tandis que les cas de COVID-19 se multiplient dans les prisons et les centres de détention à travers l’Amérique du Nord, des actions urgentes sont requises. Seule une libération immédiate de tous les migrants et toutes les migrantes détenu-e-s dans des centres de surveillance de l’immigration, des prisons provinciales et d’autres établissements, avec l’accès à un logement approprié et sécuritaire suite à leur libération, peut prévenir un désastre de santé publique.

 

Page de soutien des personnes détenues

 

Mises à jour de l’intérieur du centre de détention

 

QUE POUVEZ-VOUS FAIRE

MÉDIAS SOCIAUX

Utilisez le hashtag #grèvefaimLaval #Libérezlestous #Statutpourtous pour démontrer votre support pour la cause sur les médias sociaux! Encore mieux, taggez Bill Blair, Marco Mendicino, Justin Trudeau et d’autres représentants gouvernementaux qui refusent de libérer les détenus.

APPELS, COURRIELS, & LETTRES DE SOUTIEN

* Envoyez des déclarations/lettres de votre organisme à cette adresse : detenuslaval@gmail.com.

Appelez ou envoyez un fax ou courriel aux :

 

1) Ministre de la Sécurité publique Bill Blair

Bill.Blair@parl.gc.ca

Telephone: 613-995-0284

Fax: 613-996-6309

2) Votre député-e fédéral-e, trouver leur contact ici.

Je suis consterné de voir que le gouvernement continue d’ignorer ses propres recommandations en matière de santé publique, surtout compte tenu du fait que du personnel et des personnes incarcérées ont été testés positif pour la COVID-19 à travers le pays. Je suis consterné par le fait que l’ASFC ait supprimé l’information sur le test positif de la gardienne au Centre de prévention de l’immigration de Laval. 

Les détenus migrants sont à haut risque de contracter le virus. Votre réponse reste clairement insuffisante face à l’urgence de la crise.

Tous les individus incarcérés, à Laval comme ailleurs, dans les prisons ou les centres de détention, doivent être relâchés immédiatement et doivent avoir droit à un hébergement approprié et sécuritaire. Des mesures urgentes doivent également être prises pour répondre aux demandes des détenus des prisons ordinaires et de leurs partisans dans tout le pays.

Comments are closed.