FAISONS DU BRUIT : Les profiteurs ne nous feront pas taire !

août 30, 2019

Manif de bruit et piquet d’information contre la nouvelle prison pour migrant-e-s

Jeudi 5 septembre, de midi à 13h
Devant les bureaux de Lemay, 3500 rue St-Jacques, Montréal (à côté du métro Lionel Groulx)

** APPORTEZ VOS CASSEROLES,  CUILLÈRES ET INSTRUMENTS!

Le 23 août, la Cour supérieure du Québec a accordé à Construction Tisseur Inc. une injonction judiciaire temporaire contre Solidarité sans frontières.

En juin, Tisseur a obtenu le contrat d’entrepreneur général pour construire la nouvelle prison pour migrant-e-s à Laval. Le 5 août, les travaux ont commencé. Suite à un piquet pour informer les employé-e-s de Tisseur sur le projet au siège social de la compagnie à Val-David jeudi dernier, Tisseur a réagi en se tournant vers les tribunaux le lendemain matin. La Cour supérieure du Québec a rejeté la demande de report demandé par SSF afin de lui permettre de trouver un-e avocat-e et de mieux préparer sa défense. Finalement, l’injonction temporaire a été accordée par le juge Christian J. Broussard, interdisant à Solidarité sans frontière de retourner au siège de Tisseur à Val-David.

Cela crée un précédent très inquiétant qui pourrait compromettre les futures contestations publiques contre Tisseur et d’autres entreprises. Dans le passé, la société minière aurifère canadienne Barrick Gold a également eu recours à des tribunaux pour empêcher la publication de Noir Canada. Dans les deux cas, l’objectif est de censurer, d’intimider et de faire taire les critiques.

Rejoignez-nous avec vos casseroles, instruments et autres objets bruyants devant les bureaux de Lemay, l’un des cabinets d’architecture impliqués dans le projet de construction de la nouvelle prison pour migrant-e-s. Envoyons un message clair à ces profiteurs : vous ne pouvez pas nous faire taire ! Nous continuerons à contester votre participation à ce projet!

Le Canada emprisonne indéfiniment les réfugié-e-s et les migrant-e-s, y compris les enfants. Le gouvernement Trudeau a réagi à des années de contestation populaire contre la détention des migrant-e-s en investissant des millions de dollars dans le renforcement du système, y compris la construction de cette nouvelle prison. Tisseur, Lemay et leurs confrères profitent de cet investissement.

Pour en savoir plus sur la détention des immigrant-e-s au Canada et sur la nouvelle prison pour migrant-e-s, cliquez ici.

Signez une déclaration contre la nouvelle prison ici.

Ce rassemblement est le deuxième d’une série d’actions qui auront lieu les jeudi à midi jusqu’au 3 octobre  – journée où plusieurs actions seront organisées dans différentes villes. Continuez à suivre notre page Facebook, liste de diffusion et notre site Web pour la prochaine action et contactez-nous si vous souhaitez en organiser une!

Ni frontières, ni prisons !

Comments are closed.