Journée d’action au Québec pour la régularisation des personnes sans papiers

novembre 3, 2022
Montréal
Dimanche 6 Novembre
Rassemblement à 14h
Place de la Paix (sur le boulevard St-Laurent entre Sainte-Catherine et René-Lévesque ; métro Saint-Laurent)
Québec
Dimanche 6 novembre
Rassemblement à 11h
Place de l’Assemblée nationale
https://www.facebook.com/events/436116835278571
Rimouski
Samedi 5 novembre
Rassemblement à 14h30 Place des Vétérans
Projection et soupe populaire à 17h Musée régional de Rimouski (35 rue Saint-Germain Ouest)
https://www.facebook.com/events/2322704231227603/
Chicoutimi
Dimanche 6 novembre
Atelier formatif sur la régularisation à 13h
Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), P1-7010
Nous nous rassemblons pour exiger un programme de régularisation véritablement inclusif au Canada et au Québec.
Il y a un grand nombre de personnes qui vivent au Canada sans statut, c’est-à-dire sans un permis valide pour être au Canada. Ce nombre va en augmentant, car la plupart des 1,2 million de personnes qui sont titulaires d’un permis de travail, d’études ou qui ont déposé une demande d’asile n’ont pas la possibilité de rester au Canada de façon permanente. Ainsi, à cause du système de frontières violent, plusieurs de ces personnes deviennent sans statut.
Les personnes sans statut, les travailleurs et travailleuses migrant.e.s et les réfugié.e.s sont exploité.e.s dans des conditions de travail qui ne respectent pas les normes, car les lois répressives en matière d’immigration et de travail limitent leur capacité d’action et les exposent à des abus. En l’absence d’un statut de résident.e permanent.e, il est difficile, voire impossible, pour les migrant.e.s de défendre leurs droits ou d’accéder à des services, y compris ceux auxquels ils et elles pourraient avoir droit, en raison d’une crainte bien fondée de représailles, de licenciement, d’expulsion et de déportation. Les migrant.e.s vivent dans des conditions de logement précaires, font face à des abus au travail, à la pauvreté et à la peur. L’incertitude quant à l’avenir, le stress constant pour joindre les deux bouts et le risque de détention et d’expulsion ont un impact négatif sur leur santé.
Nous appelons donc tous et toutes les travailleurs.euses, tous et toutes les migrant.e.s et toutes les personnes dans la province qui croient en la dignité, l’égalité et la justice à soutenir un programme de régularisation complet, qui inclut toutes les personnes sans statut. Le populisme raciste et xénophobe n’a pas sa place au Québec et il ne doit pas empêcher le gouvernement provincial de soutenir la régularisation de TOUTES les personnes migrantes sans statut. Nous avons une occasion historique de nous opposer au racisme systémique et de défendre ensemble la dignité humaine et l’égalité. Nous devons la saisir.
Mobilisons-nous pour un programme de régularisation inclusif, large et permanent. Mettons fin à la discrimination !
Cette activité est organisée dans le cadre de la Journée d’action québécoise pour la régularisation appuyé par une vingtaine d’organisations et dirigé par le Centre de travailleurs et travailleuses immigrant.e.s.

Comments are closed.