DES LUMIÈRES POUR LUCY : Rassemblements en soutien avec Lucy Francineth Granados

avril 8, 2017

29871820_1637320026322651_55149255138836870_oPlusieurs rassemblements auront lieu dans différents quartiers et villes mardi le 10 avril. Veuillez consulter la liste en dessous ou ici www.facebook.com/events/770584653136432 (la liste sera mise à jour fréquemment).

—> Joignez-vous au rassemblement le plus près de chez vous ce mardi 10 avril! Amenez vos lanternes, lampes de poche, bougies, affiches, créations originales et vos voisin·e·s!

télécharger les tracts: verso. recto.

—> Contactez solidaritesansfrontieres@gmail.com si vous désirez contribuer à l’organisation d’un des rassemblements ou si vous voulez en organiser un dans votre quartier ou ville.

—> Consultez la fin de ce message pour voir les autres choses vous pouvez faire cette semaine.

Edmonton, détails ic https://www.facebook.com/events/119660768886936/

Fredericton, détails ici : https://www.facebook.com/events/184090805550348/

Montreal

  • Saint-Henri, Métro Saint-Henri (à l’interieur), 8h30
  • Rosemont – La Petite-Patrie, métro Beaubien, 15h30
  • Côte des neiges, métro Plamondon, coin Van Horne et Victoria, 17h30pm
  • Ville Émard, métro Monk, 18h
  • Villeray, métro Jean Talon (en face du tour jean talon), 19h30
  • Verdun, métro de l’Église (Wellington), 19h30

Tatamagouche, détails ici

Toronto, S/E corner of Spadina and Bloor (Matt Cohen Park), 20h

« Il n’y a pas de fenêtres. Je veux voir de la lumière. Je veux respirer. Je ne me rappelle même plus de mon propre nom. »

Lucy Francineth Granados est détenue au Centre de détention de Laval depuis sa violente arrestation par l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) le 20 mars dernier. Elle risque d’être expulsée du Canada le 13 avril prochain.

Depuis les neuf dernières années, Lucy a fait de Montréal son chez elle. En tant que mère monoparentale, Lucy subvient à tous les besoins de ses trois enfants. Comme les dizaines de milliers d’autres personnes vivant sans papiers à Montréal, Lucy travaille de longues heures pour un maigre salaire. Grâce à sa participation au sein d’organisations communautaires telles que le Collectif des femmes sans statut et l’Association des travailleurs d’agences temporaires, elle a rendu notre société meilleure.

La violente arrestation dont Lucy a été victime continue de la terroriser. Elle a eu des retours en arrière récurrents des quatre agents de l’ASFC qui ont utilisé une force excessive pour l’arrêter, blessant le tendon dans son bras et laissant une ecchymose sur son cou. Depuis sa détention, Lucy a été hospitalisée d’urgence à deux reprises. À l’hôpital, ses pieds étaient menottés. Deux agents de l’ASFC étaient placés à l’entrée de sa chambre. Lucy n’avait droit à aucun appel et visite à l’exception de son avocat. Ni son avocat ni sa famille n’ont pas été informés de son hospitalisation.

En tant qu’ami·e·s et voisin·e·s et considérant notre conviction en la dignité de chaque être humain, nous sommes outragé·e·s par la violence quotidienne dont est victime cette femme migrante. Nous sommes indigné·e·s par l’indifférence généralisée à tous les niveaux gouvernementaux, incluant au sein de l’administration municipale de Projet Montréal, vis-à-vis le sort de cette membre de notre communauté. Nous refusons toute rationalisation de la détention et la déportation de Lucy.

Nous demandons à ce que Lucy puisse retourner dans sa communauté immédiatement. Nous demandons le respect pour elle et toutes les personnes dans la même situation. Nous demandons au ministre de la Sécurité publique, M. Ralph Goodale, d’arrêter le processus de déportation visant Lucy. Nous demandons au ministre de l’Immigration, M. Ahmed Hussen, de remplir ses devoirs juridiques et d’accepter la demande de Lucy pour une résidence permanente pour des motifs humanitaires. Nous dénonçons la violence et les abus de l’ASFC et exigeons l’ouverture d’une enquête sur le traitement de Lucy Francineth Granados.

Ce mardi, nous nous rassemblons pour :

· Dire à Lucy que nous nous rappelons de son nom, que nous l’aimons et la respectons en tant que l’amie, la courageuse mère et la voisine attentionnée qu’elle est ;

· Insister sur le fait que le statut d’immigration d’une personne n’a rien à voir avec son appartenance à une communauté et rejeter les tentatives de l’ASFC visant à déshumaniser Lucy;

· Rejeter toute structure de citoyenneté basée sur l’exclusion et qui motive de telles attaques contre nos ami·e·s et voisin·e·s;

· Démontrer ce que le mot « communauté » signifie pour nous et illuminer la ville avec le nom de Lucy comme nous le faisons dans nos cœurs.

Pour plus d’information sur la campagne pour Lucy, consultez : https://bit.ly/2GrwsZk

AUTRES CHOSES VOUS POUVEZ FAIRE CETTE SEMAINE

· Si vous êtes à Montréal, joignez-vous au sit-in Les Mères pour Lucy (tous les jours de 8 :30 à 4pm jusqu’à ce que Lucy soit libérée) : https://www.facebook.com/events/349239592149076/

· Visiter votre député·e avec quelques ami·e·s : un kit (lettre à délivrer, points à discuter, etc.) se trouve ici /fr/visit-your-mp-for-lucy

· Appeler ou écrire au ministre de l’Immigration Ahmed Hussen (composez 613-995-0777, 613-954-1064 et 416-656-2526 ou écrivez à Ahmed.Hussen@parl.gc.ca et à minister@cic.gc.ca) et au ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale (composez 613-947-1153, 306-585-2202 et 613-991-2924 ou écrivez à ralph.goodale@parl.gc.ca et Hon.ralph.goodale@canada.ca). Demandez-leur d’arrêter le processus de déportation de Lucy jusqu’à ce qu’une décision soit rendue quant à sa demande de résidence pour des motifs humanitaires ou de compassion.

· Informez vos ami·e·s à propos de la campagne afin qu’ils·elles collaborent à la campagne. Chaque soutien peut faire la différence!

· Partagez l’image de Lucy sur les réseaux sociaux et utiliser les hashtags #LetLucyStay et #LucyDoitRester et mentionner la mairesse Valérie Plante, les ministres de l’Immigration (Ahmed Hussen) et de la Sécurité publique (Ralph Goodale) :
o Sur Twitter : @Val_Plante & @AhmedDHussen & @RalphGoodale
o Sur Facebook : @MTL.ValeriePlante & @AhmedHussenLib & @ralphgoodale

Pas une seule déportation de plus. Lucy Doit Rester.

 

Comments are closed.