Lucy est menacée d’expulsion dans moins de 48h : ne laissons pas faire ça!

avril 11, 2017

lucy for media 1MISE À JOUR : Demain jeudi à 11h (par téléphone), la Cour fédérale examinera l’affaire de Lucy. En cas de succès, la Cour pourrait arrêter l’expulsion, toujours prévue le vendredi 13 avril. Aucun des deux ministres n’a répondu aux dizaines de milliers d’appels et de courriels qu’ils ont reçus, leur demandant d’empêcher l’expulsion de cette mère célibataire sans papiers.

→ Rejoignez-nous DEMAIN À MIDI au Sit-In des Mères pour Lucy, devant les bureaux de l’ASFC (1010, rue Saint-Antoine Ouest, coin Peel, métro Bonaventure).
→ Voir ci-dessous d’autres façons de soutenir Lucy
→ Voir la page de la campagne Lucy doit rester pour plus d’informations et de documents : https://bit.ly/2IR5OYt

Lundi, l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a refusé d’accorder un sursis au renvoi de Lucy. Mardi, ses avocats se sont tournés vers la Cour fédérale pour empêcher le gouvernement fédéral de l’expulser et forcer le ministre de l’Immigration Hussen à répondre à la demande de résidence permanente de Lucy pour motifs humanitaires (déposée en septembre 2017). Malgré l’opposition de l’ASFC, l’affaire de Lucy sera entendue par la Cour demain matin.

Mercredi matin, le Centre des travailleurs et travailleuses immigrants a déposé une plainte auprès de la Commission canadienne des droits de la personne (CCDP) au nom de Lucy. La plainte est fondée sur les violations de droits et la discrimination, liées aux blessures physiques et psychologiques durant l’arrestation de Lucy et à l’absence de traitement médical approprié durant sa détention par l’ASFC. En raison des conditions restrictives de la plainte, toutefois, d’autres abus de la part de l’ASFC n’ont pas pu être inclus. Si Lucy est expulsée vendredi, la plainte ne sera pas examinée. Voir le communiqué de presse ici: https://bit.ly/2qnfbHA. Voir des extraits de la plainte ici: https://bit.ly/2HtXuxq.

Depuis le 3 avril, la campagne Mères pour Lucy a assuré une présence constante devant les bureaux de l’Agence des services frontaliers du Canada à Montréal. Des sympathisants ont visité les bureaux de leurs députés à travers le pays, tandis que les rassemblements Des lumières pour Lucy ont eu lieu hier soir à Edmonton, Fredericton, Tatamagouche, Toronto et six quartiers de Montréal, y compris là où résidait Lucy : Villeray (voir photos: https://www.facebook.com/ .com / events / 770584653136432 /). Plus de 12 000 personnes ont signé une pétition en faveur de cette sans-papier montréalaise, et des lettres ouvertes ont été diffusées à l’UQAM, McGill et Concordia, obtenant des centaines de signatures d’universitaires et d’étudiant.e.s.

Malgré des mobilisations généralisées, les ministres Hussen et Goodale ont jusqu’à présent maintenu leur ligne, déterminés à expulser notre voisine et amie, alors qu’elle n’est toujours pas guérie des blessures que l’ASFC lui a infligées.

ACTIONS

VENEZ AUX SIT-IN MÈRES POUR LUCY (à Montréal)
Venez vous joindre aux rassemblements Mères pour Lucy demain: nous appelons les gens à venir à MIDI! Mais si vous ne pouvez pas venir à cette-heure là, venez à n’importe quel moment entre 8h30 à 16h au 1010, rue St-Antoine Ouest, Montréal, QC H3C 1B2, Canada

ACTIONS AUTONOMES
Nous appelons à des actions autonomes de soutien et de solidarité avec Lucy à Montréal et à travers le continent. Partagez des photos de vos actions en utilisant les hashtags #LetLucyStay #LucyDroitRester et envoyez-les par facebook ou courriel à solidaritesansfrontieres@gmail.com

VISITEZ VOTRE député avec quelques amis et demandez-lui de parler aux ministres fédéraux de l’Immigration et de la Sécurité publique, en soutien à Lucy. Vous pouvez trouver un kit de visitez-votre-élu (y compris une lettre à donner, des points de discussion, etc.) ici : /fr/visit-your-mp-for-lucy

APPELEZ LES MINISTRES :
Si vous n’avez pas encore appelé, faites-le s’il vous plaît. Si vous l’avez fait, veuillez recommencer! Cela peut faire la différence, alors ça vaut vraiment la peine de prendre ces quelques minutes!

Ahmed Hussen, ministre de l’immigration
Composez le 613-995-0777, le 613-954-1064 et le 416-656-2526
Écrivez à Ahmed.Hussen@parl.gc.ca et à minister@cic.gc.ca

Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale
Composez le 613-947-1153, le 306-585-2202 et le 613-991-2924
Envoyez un courriel à ralph.goodale@parl.gc.ca et Hon.ralph.goodale@canada.ca

CE QU’IL FAUT LEUR DEMANDER :
– De suspendre l’expulsion de Lucy jusqu’à ce que sa demande de résidence permanente pour motifs d’ordre humanitaire soit examinée ;
-D’enquêter sur les agissements de l’agent de l’ASFC qui a fait du chantage à Lucy et a porté des accusations en vertu de la LIPR 127 (a) et / ou 129 (1) (a),;
-Une enquête indépendante sur la force excessive utilisée par les 4 agents de l’ASFC qui ont arrêté Lucy mardi matin, blessant son bras.

SIGNEZ LA PÉTITION
– Veuillez signer cette pétition demandant que Lucy puisse rester et recevoir sa résidence permanente : https://bit.ly/2E3WY5X

Plus d’informations et d’autres mises à jour : https://bit.ly/2IR5OYt

Solidarité sans frontières + Centre des travailleurs et travailleuses immigrants

Comments are closed.